NaNoWriMo

NaNowrimo ou National Novel Writing Month  (traduction : « mois national d’écriture de roman ») est un rendez-vous à ne pas manquer en cette fin d’année quand on est écrivain amateur ou professionnel. Cela se déroule durant le mois de novembre mais qu’est ce que c’est exactement ?

 

Une tasse, un ordinateur, des stylos, des feuilles, tout ce qu’un écrivain a besoin pour écrire !

Le NaNoWrimo — abrégé en NaNo — est un défi d’écriture sans « récompense » à la clef sauf la satisfaction personnelle. Cela vous rebute déjà ? ne lisez pas ce qui suit. Ah ? cela vous intrigue ? Alors, on y va pour les explications en détails !

Le but du NaNo est simple : vous avez un mois (le mois de Novembre) pour écrire un roman de 50.000 mots. Pas signes ou espace comprises. Non. Des mots.
Cela parait énorme la première fois mais si on prend en compte ce que l’on doit écrire par jour soit 1667 mots, ce n’est pas si insurmontable que cela si on prend un peu de temps pour se préparer !

Parce qu’il ne faut pas croire qu’on se jette dans le Nano comme cela du jour au lendemain, non. Comme courir un marathon, cela demande un peu d’entraînement (même s’il existe des candidats qui n’auront absolument pas de réfléchir bien longtemps avant de se jeter corps et âme dans l’aventure).

Le sujet dur roman peut être divers et variés, pas de contraintes si ce n’est que les mots écrits avant ne comptent pas. Par exemple, il est tout à fait possible de continuer un roman déja entamé.  Ecrire une Fanfiction est aussi permis. (Cela n’était pas au début, puis toléré maintenant, on y va de bon coeur).

Avant toute chose, il faut savoir que le site ne demande pas qu’on poste nos écrits en tant que tel. Tout cela reste de notre côté. Tout ce que l’on doit faire est de valider notre « wordcount » (nombre de mots) avant le 30 novembre pour valider notre performance. Ce même wordcount peut être mis à jour petit à petit pour avoir une idée de notre parcours et du nombre de mots de retard ou pas.

Après le Nano, on ne vous demande pas de publier votre texte. Vous en faites ce que vous voulez : le corriger, réécrire un passage ou même décider de rien en faire après tout !

Le plus important est d’atteindre le but fixé : 50k de mots. Ou même mieux ! on peut dépasser le nombre de mots demandé. Plusieurs candidats font 100k de mots ou même 300k, y a pas de limites du moment que vous avez au moins 50k de mots, le site vous considéra comme vainqueur !

Mais le NaNo ce n’est pas que cela…

C’est avant-tout une bonne occasion pour se donner un petit défi personnel : je me mets au défi d’écrire tous les jours ! Ou de faire un tel quota !

Certaines personnes savent qu’elles ne feront pas les 50k (pour diverses raisons) et se disent « si j’atteins les 25k, je serai content(e) « .  Comme le nanowrimo c’est la satisfaction personnelle d’avoir atteint le but fixé, on peut se considérer comme gagnant mais techniquement, écrire 25k au lieu des 50k demandés par l’événement ne nous rend pas gagnant dans le sens que le NaNoWrimo le souhaite.

Il y a le Camp Nano pour cela ! En avril et en juillet, nous avons la possibilité de choisir notre propre quota à atteindre pour le mois (10k ? 30k ? 200K ? a vous de choisir ! ) C’est un nanowrimo nettement plus « cool » dans le sens où chacun va à son rythme. Contrairement au nano, le système de Forums n’existe pas. Ce sont des « cabines » où les auteurs ont la possibilité de créer des groupes avec certains autres auteurs pour discuter et se motiver. C’est très chaleureux.

A côté de tous les aspects plutôt festifs et chaleureux du NanoWrimo, il ne faut pas oublier qu’avant toute choses, c’est une aventure humaine — si on ne reste pas de son côté à écrire et à juste mettre à jour son Wordcount. Les humains ont chacun leurs qualités et leurs défauts.

Comme chaque année, des auteurs iront moins vite que vous ou bien alors, nettement plus vite. Dites-vous que chacun va à son rythme et que le plus important est d’atteindre les 50k avant la fin du mois !

Comme chaque année, certaines personnes vont avoir du mal à tenir le rythme et laisseront tomber au bout d’une semaine — c’est généralement le retombé de l’excitation du début du Nano. La troisième semaine est souvent la plus fatale pour les auteurs en perdition. Surtout, si tel est votre cas, ne perdez pas espoir ! Un retard se rattrape toujours ! Et si vous voyez un de vos compagnons galérer comme ce n’est pas permis, tendez lui la main. Aidez le. Motivez le.  Dites lui : si tu fais ton quota, je t’envoie une photo très drôle de mon chat ! (ou un autre truc tout aussi idiot).

Rappelez-vous que chaque roman est important pour le monde. Votre roman est important pour le monde. Vous ne savez peut-être pas mais quelqu’un attend quelques part avec impatience de vous lire.

Le NaNoWrimo attire de plus en plus de personnes et de plus en plus de diversité dans les genres des romans. Vous voulez écrire une fanfiction ? Vous avez le droit ! Vous voulez continuer votre roman de la semaine dernière ? Vous avez le droit ! (si vous comptez qu’à partir des mots que vous écrirez au premier novembre).

Vous voulez commencer à chercher des noms de personnages, des lieux, des intrigues, faire des plans et déjà créer votre fichier pour le nano ? vous avez totalement le droit ! Si vous devez vous préparer avant le grand saut, que vous ne pouvez pas partir sans un minimum de préparation et de recherches, vous avez tout à fait le droit de le faire avant le premier novembre (et même après, il va sans dire).

Le Nanowrimo c’est aussi l’occasion de faire une bonne affaire question programmes d’écritures. Certaines sociétés proposent des logiciels à moitié prix spécialement pour le nano ou bien carrément des versions d’essai gratuite pour l’événement !

Une dernière chose : le nanowrimo c’est personnel. Ne vous préoccupez pas de ce que fait votre voisine.  Ecrivez ! Et si vous voyez que votre voisine perd de la vitesse ou n’est plus très motivée à écrire, soutenez la!

Quelqu’un a déjà fini alors que nous sommes que le trois novembre ? hé bah, tant mieux pour elle/lui ! Et vous, vous en êtes à combien de votre quota ?

 

 

Laisser un commentaire