Le compteur de mots ou le nerf de la guerre

Si vous participez au Camp Nano ou au NaNoWrimo, le compteur de mot (ou Wordcount) devrait vous être familier. Certaines maisons d’édition comptent en signe (caractères et espaces comprises) d’autres se contentent de dire « une nouvelle de 10.000 mots au maximum ». Néanmoins, comment être certain(e)s que notre logiciel d’écriture qu’il soit sophistiqué ou très très simple compte exactement comme il le faut ?

Si vous faites le nano, vous aurez remarqué que parfois, le compteur du site vous donne beaucoup plus de mots que ce qu’en dit Word ou Scrivener. Tandis que parfois, il vous en retire sans vergogne et que vous êtes en panique : « je vais jamais avoir mes cinquante mille mots si cela continue ! ».

Faisons le tour de plusieurs logiciels avec un texte écrit de ma main avec certains pièges : guillemets, pronoms personnelles avec apostrophe, cadratin, point-virgule. 

Voici mon texte avec un renard qui rencontre une cigogne :

Le renard s’approcha à pas feutrés vers le poulailler quand soudain :

« Ne t’approche pas, vile bestiole ! » cria une voix rauque derrière lui.

Le renard s’assit et se défendit, la tête penchée sur le côté :

« Je n’ai encore rien fait !

– Que nenni ! Ô cruelle créature, tu es aussi fourbe qu’une fourchette et c’est si peu dire ; je ne suis pas née de la dernière pluie ! »

L’animal roux n’en crut pas ses oreilles pointues : une cigogne ! Une cigogne lui faisait cette « morale » idiote ! Elle allait voir comment un renard pouvait être fourbe quand il le voulait…

Prenons en valeur sûre ce qu’Antidote, logiciel de correction, nous informe comme étant le nombre de mots dans ce petit texte.

10 phrases.
102 mots.
572 caractères et espaces comprises.


Faisons le tour des logiciels maintenant :

Open office : 111 mots. 563 caractères.

openoffice

 

 

 

Attendez, quoi ? 9 mots de plus et 9 caractères de moins ?

Libre Office : 111 mots. 563 caractères.

libreoffice

 

Tout comme Open office : 9 mots supplémentaires et 11 caractères/espaces en plus.

Si j’enlève un guillemet, Libre Office décompte un mot et un caractère. Donc, le logiciel compte les guillemets comme des mots.
Si j’enlève le tiret du dialogue, cela m’enlève un mot aussi.
Les espaces insécables sont comptées comme des mots !!!
Les verbes pronominaux avec une apostrophe comme « s’approcha » dans mon texte, c’est UN seul mot ! Au lieu de deux mots.
Deux points ? Un mot. 
Les trois points de suspension ? Un mot.
Le point d’exclamation ? Un mot.

 Conclusion :  Libre Office ne compte pas convenablement les verbes pronominaux et en plus de cela, considère que les espaces insécables sont des mots tout comme la ponctuation !

Même constat pour OpenOffice qui compte comme son petit frère LibreOffice….


Scrivener : 94 mots et 573 caractères.

Scrivener

94 mots, are you fucking kidding me?

94 mots, what?

Merci, Scrivener de manger 8 mots comme cela. M’enfin, où sont ils passés ?

Scrivener compte parfaitement la ponctuation : les trois points de suspension sont « un seul » caractère et pas un mot. Pareil pour les guillemets et le tiret de dialogue.

Mais alors ? Pourquoi manque-t-il des mots ? C’est simple. Encore une fois.

Dans le contexte « Ne t’approche pas » qui doit être quatre mots : Ne, T’, approche, pas. Il compte « t’approche » comme un seul et unique mot.

Si j’écris : ‘L’animal » ce ne sera pas deux mots(  » L’  » pour l’élision de « Le ») mais un seul et unique mot. Voila.

Heeey, c’était presque cela ! Les caractères sont de base les caractères et espaces comprises. 573 au lieu de 572, c’est plus que bien.

Conclusion : Scrivener fait bien la différence entre la ponctuation et un mot; donc, ne comptera pas vos virgules, vos points et les guillemets en tant que mots. Néanmoins, il considère les verbes conjugué avec leur pronoms formée avec l’élision (tout comme les mots communs pourvus d’une voyelle et les H muets) comme un seul et même bloc donc un seul mot.


Ulysse 2 : 95 mots, signes 572.

ulysse

 

 

britney-lol-03

Toi aussi Ulysses ?

Il considère les « tirets » comme celui dans mon dialogue comme un mot. Ce qui n’était pas le cas de Scrivener. Ce qui explique la différence 94 mots pour Scrivener et 95 pour Ulysses.

Le nombre de signe est exact.

Conclusion : Ulysses 2 considère les mots comme « L’animal » comme étant un seul et unique mot alors qu’il y en a deux. Les verbes pronominaux avec élision sont aussi touchés. Les tirets de dialogues sont considérés comme des mots (cadratins, semi-cadratins). Néanmoins, la ponctuation est bien prise pour de la ponctuation (virgule, points de suspension, guillemets).


FocusWriter : 94 mots

focuswriter

 

 

Tout comme Scrivener et Ulysse, il ne compte pas les verbe pronominaux (ainsi que le cas de « l’animal ») comme deux mots séparés mais comme un seul et unique bloc. Il gère parfaitement la différence entre les mots et la ponctuation et donc, ne comptera pas vos virgules et compagnie. Il comprend même les tirets cadratins !


iA Writer Pro : 94 mots

writer

 

 

Tout comme FocusWriter, il ne compte pas bien les verbes pronominaux. Il gère parfaitement la ponctuation !


Write 2 : 94 mots.

writer 2

 

 

Et oui, les élisions sont détestés apparement. Il gère parfaitement la ponctuation ET il a exactement le nombre de signe.


Nisus Writer Pro : 94 mots.

 

Nisus writer pro

 

 

 


Storymill : 95 mots

storymill

 

bis repetita. Néanmoins, le nombre de signe est exact.

giphy-1


Writed : 117 mots, 456 caractères sans les espaces.

wtf

Et nous avons un gagnant.

Plus fort qu’Open Office et son frère LibreOffice. 117 mots.

tumblr_o1tr2uir2Z1v0yk8mo1_250

Ai-je besoin de détailler sur le fait que c’est N’IMPORTE QUOI ?


Ulysses  : 94 mots.

aaaaaaaah

Il est différent d’Ulysse 2 dont j’ai parlé plus haut. Eeeeeet, rebelote. Même PROBLEME.


Writer’s Café : 104 mots

riter cafe

 

 

Writer’s café est très différent des autres logiciels d’écriture et n’est pas forcément intuitif. Néanmoins, voyons ce qu’il en pense de tout cela.

raw

Writer’s café considère que « L’animal » est bien DEUX MOTS. DEUX PUTAIN DE MOTS. Même chose pour les verbes pronominaux.

Les points de suspension sont bien pris en compte comme de la ponctuation. Les cadratins, les points virgules, les points d’exclamation : ponctuation, pas des mots.

Le nombre de signe est exact.

Néanmoins,je ne sais pas du tout d’où sortent les deux mots supplémentaires mais HOLY SHIT, c’est le premier logiciel à compter correctement les choses.

Ceci mérite une petite danse :


tumblr_nd91voSZ8Z1sjbr2bo1_400

Sachez-le : Writer’s café est considéré comme le meilleur logiciel d’écriture pour un auteur. Néanmoins, il est TRES compliqué à maitriser. Bien plus que Scrivener.

Conclusion : HALLELUJAH. Savez vous qu’en plus, ce logiciel n’est pas disponible en français ? Ah !…..ah mince.


*roulement de tambour*

Microsoft Word 

Vous l'attendiez, n'est ce pas ?

Vous l’attendiez, hein ?

Ah ! Va-t-il faire mieux qu’Open Office ? Va-t-il faire qu’à sa tête ?

aaaaaaaaaah

Il n’a même pas le même nombre de signe mais REGARDEZ. LE NOMBRE DE MOTS EST EXACT.

c80abd173d1c4420bb1b864cbc6d92a2-1.jpg

Si Writer’s café était juste et avait exactement le nombre de signe, Word est le SEUL logiciel à faire exactement ce qu’il faut pour compter le nombre de mots.

WORD TU ES NOTRE CHAMPION. 

Néanmoins, pourquoi il manque dix espaces…Peut-être qu’il ne compte pas les espaces insécables dans ces derniers.

Comme quoi.

(Version testée : Mac.  Office 2016)

CONCLUSION

Comme vous aurez remarqué, il existe une sorte de « runring gag » permis les logiciels d’écriture pour ce qui est du Wordcount.

Voici ce qui peut vous aider à comprendre comment votre compteur de mots fonctionne :

— Les ponctuations (comptées ou pas comme des mots)

— Les propositions avec des élisions : ‘L’animal’ qui va être compté soit pour un seul mot (dans la majorité des cas comme vous avez pu le constater) soit pour deux mots.

— Les espaces insécables : comptées comme de mots (chez OpenOffice) alors que cela ne doit absolument pas être le cas.

— Les tirets de dialogues (cadratins/Semi-cadratins ou tirets normaux).

— Les guillemets français.

Cela dit, il est de notoriété publique que le compteur du site du Nanowrimo va plutôt dans le sens de Writed c-a-d compter tout et n’importe quoi comme étant des mots. (Ponctuations comprises).

J’ai été assez surprise pour Scrivener. Le test a révélé qu’il n’était pas fiable dans le compte des mots….

Si vous voulez faire le test de votre côté, tentez d’écrire un texte avec toutes les situations que vous pouvez avoir dans un roman : dialogue, guillemets, tirets, mots-composé, espaces insécable, chiffres etc. Et tentez de percer l’affaire au clair. Je ne peux pas tester TOUS les programmes existants pour trouver ZE programme qui ne vous mentira pas sur le Wordcount. Néanmoins, les deux plus fiables sont selon moi Word et Writer’s café.

Laisser un commentaire